Sélectionner une page

Raiponce et le confinement

« Sept heures, je me réveille et dehors il fait clair

Vite, je balaye, il faut que la maison brille

Je cire, je frotte, je range et je chasse la poussière

Je nettoie chaque placard jusqu’à sept heures et quart

 

Ensuite je lis un livre et même deux ou trois

J’ajoute quelques couleurs qui ne plaisent qu’à moi

Puis c’est guitare, tricot, gâteaux et quelquefois

Je me demande où est la vraie vie

 

Après-midi c’est puzzle, fléchettes et cookies

Papier mâché, danse classique, échec et mat

Poterie, théâtre de marionnettes et bougies

Gymnastique, arts plastique, corde, et Pascal m’épate !

 

Puis je relis mes livres, je rêve d’aventures… »

Voilà, voilà ! Ce sont les paroles que chante Raiponce alors prisonnière dans sa tour. Ca a commencé il y a bien longtemps, en 2020…

Raiponce– l’histoire vraie

Il était une fois une terrible maladie qui sévissait dans un royaume enchanté. Pour protéger les habitants, il était décidé que chacun devait rester chez soi. Les personnes se plaisaient quand même à rêver d’un ailleurs, et se demandaient ce qu’était la vraie vie.

Telle Raiponce qui confinée dans son appartement s’est mise à chanter sa vie en déguisant son petit lézard. Trop mignon, un petit lézard habillé avec un tutu !

Sa vie était faite de routines pour ne pas sombrer. Elle fait le ménage, la cuisine, fait de la musique, lit… Emma Bovary avec plus de cheveux en gros…

Oui, Raiponce a les cheveux très longs. Elle ne peut pas aller chez le coiffeur, confinement oblige ! D’ailleurs sait-elle ce qu’est un coiffeur ? Pas si sûr, Raiponce a passé tellement temps en confinement, elle se rappelle à peine comment c’était avant.

Raiponce fait du sport. Non, ce n’est pas une esthète, elle fait du sport parce que c’est bon pour elle, une autre manière de s’aérer l’esprit.

Bien que confinée, elle ne s’en sort pas si mal sur le plan psychologique. Bon ok, sauf pour le lézard, son meilleur ami, qu’elle habille, fait chanter… Ca c’est vrai que c’est un peu limite, mais pour ce qui est de la routine, elle est plutôt au top.

Voici donc la routine de Raiponce…

 

Un peu de ménage et ce tous les jours

Maline Raiponce… car effectivement, plutôt que de faire le ménage 1 fois par semaine, elle en fait un petit peu tous les jours. Cela ne lui prend que 15 minutes (ah tiens, ça fait un peu penser à la méthode Flylady…) et son intérieur est toujours nickel.

Elle choisit le moment où elle est le plus disposée à accomplir cette tâche : le matin. Après ça dépend des personnes, il convient donc de choisir son horaire pour faire le ménage.  La discipline garantit de tenir dans le temps.

Aussi, avoir un environnement désencombré, rangé et propre, participe à avoir un esprit désencombré, rangé et propre. 😉

 

Les activités physiques, créatrices et intellectuelles et ce pour s’ouvrir

Il semble important dans sa routine quotidienne, confinement ou pas d’ailleurs, de choisir des activités qui nous ouvrent : physiquement, énergétiquement et intellectuellement.

Raiponce a choisi la peinture, la guitare, le tricot, le puzzle, les fléchettes, le papier mâché, la danse classique, les échecs, la poterie, les marionnettes, les bougies, la gymnastique, les arts plastiques, la corde, la lecture….

Bon ok, c’est méga ambitieux. Il suffirait déjà de choisir 3 activités qui fassent plaisir à faire et de les intégrer dans une routine quotidienne. Car même si ce sont des activités que l’on fait d’abord pour soi, elles nous relient à l’extérieur, au monde et nous élargissent l’esprit.

 

La cuisine faite maison et ce pour manger mieux et optimiser son budget

Raiponce cuisine elle-même ses gâteaux et ses cookies. Effectivement, rien de tel que le « fait maison » pour manger mieux et sainement. On aurait tendance à privilégier les produits industriels pour des questions de facilité et de temps.

Mais lorsque l’on veut consommer rapidement, nous ne sommes pas en conscience de ce que nous consommons. Prendre le temps de cuisiner, de manipuler les ingrédients, de voir, de sentir, de goûter permettent nourrir une relation harmonieuse avec notre alimentation.

Aussi, un argument non négligeable, c’est le porte-monnaie. On fait des économies en cuisinant soi-même. En faisant l’effort de la conscience de ce qu’on met dans nos assiettes, on est moins tentés, par l’inutile et le superflu.

 

Avoir un super- objectif lointain et ce pour transcender son quotidien

Raiponce a quelque chose au fond d’elle qui la fait tenir au quotidien. Quelque chose de puissant, qui vient mettre de la lumière sur tout, qui chatouille à l’intérieur du ventre, qui donne le sourire à chaque fois qu’on y pense.

Le super-objectif de Raiponce est : d’aller voir le feu d’artifice du 14 juillet ! Et ça quand elle y pense, ça la met en joie. Elle est prête à tout pour atteindre cet objectif.

Avoir un super-objectif lointain permet de retrouver le sourire même lorsque le quotidien n’est pas folichon. Choisir un super-objectif, s’assurer qu’il est spécifique, mesurable, atteignable, dans le temps et écologique (SMARTE), le noter et le relire à chaque coup de mou, et surtout construire le plan d’action à mettre en place dès à présent pour l’atteindre !

 

Les petits trucs de Mam’coach
  • Faire le ménage intérieur/extérieur (https://www.mam-coach.com/merlin-lenchanteur-et-le-rangement/)
  • Trouver 3 activités faciles à intégrer dans une routine quotidienne
  • Favoriser le « fait-maison »
  • Trouver un super-objectif
  • Faire un travail de fond sur soi avec les piliers de vie : l’intégrité, les besoins, les valeurs, être inconditionnellement positif et constructif, poser ses limites, vérifier le réseau relationnel, rendre le présent parfait.

 

 

Et vous, comment mettez-vous à profit cette période ? Et qu’en pensez-vous, Raiponce ira-t-telle voir le feu d’artifice du 14 juillet ?

 

Si vous voulez faire le point, trouver un plan d’actions qui vous conviennent, poser les bases pour vivre pleinement en avançant vers votre super-objectif, vous pouvez me contacter via le formulaire de contact : https://www.mam-coach.com